1. – Tous les lieux qui favorisent la fraternité
    – Les corps intermédiaires traditionnels ( syndicats professionnels, instances diverses) doivent sortir des « jeux de rôle » dans lesquels ils se sont enferrés et qui leur ont fait perdre leur crédibilité, condition indispensable pour regagner la confiance et l’envie de participer, par leur intermédiaire, à l’œuvre commune.
    – Le numérique doit être mis à ce service au lieu de nous mettre en esclavage.

  2. Les structures existantes en leur appliquant le principe de subsidiarité et en réduisant le mille-feuille
    => la communauté de commune, la mairie ou même le quartier, pour le cadre de vie et la mobilité
    => l’entreprise et les syndicats ou comités d’entreprise, pour les conditions de travail
    => l’association pour les loisirs ou les passions

  3. 3. Représentants élus pour un mandat unique avec transparence financière (notes de frais par exemple, moins de clinquant dans les lieux, vote électronique, vote blanc, participation partielle par tirage au sort, représentativité (ceux trop représentés laissent une place par tirage au sort à ceux qui ne le sont pas…)

  4. Question 3 :
    Localement, des débats systématiques doivent être organisés lorsque qu’un projet important doit être mis en œuvre au niveau de la municipalité, du conseil général…

    A l’échelle nationale, une meilleure connaissance des projets à mettre en place doit permettre au citoyen de donner son avis, par le biais d’une instance locale qui le fait remonter au député de la circonscription.