1. – Supprimer les instances éloignées du citoyen (instance politique : le sénat ?) (instance consultative : le CESE, dont la vocation est censée de débattre des grands sujets de société et qui a, par exemple, refusé de débattre, en son temps, du projet de loi sur le mariage homosexuel, sujet de société s’il en est !)
    – Inviter le citoyen à s’intéresser au bien commun en lui donnant le gout de l’implication à des œuvres collectives (service civique, stages, volontariats, sans et avec incitations financières)
    – Pédagogie, pédagogie, pédagogie !

  2. 1/ Appliquer strictement le principe de subsidiarité
    Ce qui génère le sentiment de perte de maitrise de son propre avenir, c’est l’éloignement des centres de décision (qui par ailleurs sont parfois si loin qu’ils prennent des décisions inapplicables ou aberrantes au niveau du terrain)
    2/ Pratiquer une vraie transparence et une simplification
    Ex : fiscalité : affectation claire de chaque impôt « je paie pour et impôt pour tel service ou tel projet… »
    Exemple à l’intérieur de l’exemple : l’impôt sur le revenu va à la redistribution…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *